All About

Sylvain BERARD (09.11.1989) entame des études d’audiovisuel à Bordeaux avant de les poursuivre à Paris au sein de la Sorbonne Nouvelle. D’une double formation technique et artistique, ses premiers pas en tant que monteur audiovisuel, l’amène à se pencher en profondeur sur les modes d’expression plastique des images. À ce titre, il présente un essai intitulé « Les Metamorphoses » dans lequel il décrit les rapports ténus entre sexualités contemporaines et expressions d’images occidentales.

Au sein du collectif Fahrenheit, il réalise deux films : Day 0 (2012) et Les Constellations (2014), notamment projetés sur les toits de Los Angeles et de New York City en 2014. Il signe ensuite plusieurs créations scénographiques pour le spectacle vivant (Shutter) et le concert (Summer Scenes).

Sa pratique mixte des techniques analogiques et numériques le conduit à prendre en charge la restauration de deux films de Nicolas Philibert : La Moindre des Choses (1996) et Le Pays des Sourds (1993) au sein des Machineurs à Paris. Il interviendra ensuite sur Les Stars (1974) de Serge Lutens, ainsi que sur Chroniques d’une Banlieue Ordinaire (1992) de Dominique Cabrera en tant qu’étalonneur numérique spécialisé dans les textures d’images.

Son expérience le fait voyager du documentaire (Le Potager de Mon grand Pèreà la fiction (Les Éléphants Perdus) en passant par la mode (Chanel, Garnier, L’Oréal), le clip (How Strange Is The Man – Cherry Plumet les concerts (Bad Bad Not Good & Bobby Mc Ferrin at Singapore Jazz Festival). 

En parallèle, il intervient en tant que formateur professionnel en France et en Europe ; notamment au sein de l’Ecole Supérieure des Métiers de l’Image de Bordeaux et de Créa Genève. Il y enseigne le montage et l’étalonnage, mais aussi les modes d’expression plastique des images, afin de transmettre une vision sur une des narrations les plus riches que l’individu ait à sa disposition.